Les Açores

Terre en vue ! Après 16 jours de navigation, nous arrivons enfin aux Açores, à Florès, l’île la plus à l’Ouest de l’archipel. Nous arrivons juste avant la tombée de la nuit dans un tout petit port et accostons dans un mouchoir de poche. Accueillis par un bateau copain, nous sommes pris en embuscade pour un barbecue sur la plage organisé par les plaisanciers.

Après une soirée bien arrosée, nous profitons de cette escale d’une semaine pour reprendre nos marques et pour nous dégourdir les jambes ! Notre première rando nous rappelle que nos muscles se sont bien engourdis mais les paysages nous laissent sans voix ! L’humidité est certes présente mais on peut ressentir le côté sauvage de cette île rempli de fougères et de cascades ! Vaches, moutons, chèvres en liberté, maisons en pierre et lacs intérieurs nous accompagnent dans une autre randonnée de 13kms vers Faja Grande.

Cette île, grande comme Faial mais avec seulement 3700 habitants, est un véritable bol d’air frais ! Ces habitants extrêmement accueillant sont content de nous faire découvrir leur île ; Le tout avec des prix très abordables (le café à 50 centimes et la bière à 1,5€) !

Nous y voilà, l’île de Faial avec Horta port mythique des marins au retour de transat’ ! Des fresques de bateaux, empruntes de leur passage, peints partout sur le sol et la jetée de la marina, offrent un tableau féerique ! On retrouve l’ambiance convivial des pontons où nous retrouvons tous nos bateaux copains ; mais aussi des bateaux de retour de tour du monde.

Nous profitons pleinement de cette île pendant plus de deux semaines avec nos familles respectives. Contrairement à Flores, Horta est un très grand port et l’aéroport à proximité fait de Faial une île beaucoup plus touristique et beaucoup plus urbanisée.  Une éruption volcanique en 1957 a fait grandir l’île de plus de 2,5km2 offrant un paysage lunaire au niveau du Cap Capelinhos ! Au cœur de l’île, le cratère immense de la caldeira offre un panorama époustouflant de verdure ! Des hortensias, des agapanthes et autres plantes fleurissent de partout sur les bords de route. Des airs de pique-nique tous aménagés et superbement entretenus offrent des points de vue splendides entre mer et campagne.

Le temps de deux excursions sur l’île voisine de Pico (desservi par ferry en 30 mn), nous en profitons pour escalader le mont Pico haut de plus de 2400m ; une superbe randonnée de 7h ! Une autre journée pour faire le tour de l’île en voiture et découvrir entre autres, ses vignes qui se fondent dans la roche volcanique et le musée de la baleine de Lajes, où comme à Madère la chasse était autorisée jusqu’en 1984.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s