Transatlantique retour !

NAVIGATION

Nous aurons mis 16 jours et 07h pour parcourir les 1680 Nautiques entre les Bermudes et Florès. (1750 nautiques réellement parcouru, soit 4,5 nœuds de moyenne). Nous avons fait une vingtaine d’heure de moteur uniquement pour avancer dans la pétole. Candice a barré de temps à autre.

Nous n’avons pas eu d’avarie majeure mais les déchirures dans la GV (lors du passage de la première dépression) ont été la source principale de préoccupations. Cela nous a fait perdre 2 jours d’utilisation. Néanmoins le bateau s’est très bien comporté dans l’ensemble mais l’humidité intérieure (90% en permanence) a eu raison du ventilateur moteur et d’une lampe.  Quelques problèmes d’infiltration d’eau par le pont seront à résoudre au retour

CONDITIONS MÉTÉO

La météo a été favorable bien que les conditions rencontrées aient été plus musclées lors de cette transat’ retour. Après quelques jours sans vent au départ des Bermudes, le vent est revenu mais toujours de travers ou de l’arrière.

Deux dépressions se sont suivies au milieu de la transat’. Ceci a été fort instructif météorologique-ment parlant. Par contre 30 nœuds établis et des rafales à 40 ont mis le bateau à rude épreuve. Les températures étaient de 20 degrés le jours et descendaient à 15 degrés la nuit. La houle maximale rencontrée a été de 4-5m et souvent croisée.

ENVIRONNEMENT

Nous avons croisé des navires de commerces presque quotidiennement mais aucun voilier.

Beaucoup de sargasse au début puis ce sont les méduses (physalies) qui ont pris le relais. Nous avons vu beaucoup de dauphins, généralement des dauphins communs en bande. Nombreux oiseaux et toujours aucune baleine !!!! Nous n’avons rien péché lors de cette transatlantique.

VIE A BORD

Nous avons consommé moins d’eau qu’à l’aller, dû certainement aux températures beaucoup plus fraiches. Nous avons également passés plus de temps à l’intérieur à cause des pluies, des vagues et du froid.  Nous avons peu lu mais regardé beaucoup de films (2/j en moyenne). Pas de gros bobo mais les déplacements à bord et la cuisine étaient très acrobatiques voire pénible.

Nous avons rapidement trouvé le rythme et des petits rituels ont cadencé nos journées (météo et envoie de mails le matin, sieste l’après-midi, parties de YAM et réception de mails en début de soirée). La réception de nouvelles des autres bateaux du club qui traversaient avec nous était très attendue et source de conversation !

CONCLUSION

Nous avons apprécié cette transatlantique retour. Nous étions plus sereins bien que les conditions météo soient plus dures et les vents parfois très forts. Nos décisions se sont toujours avérées bonnes et nous n’avons pas trouvé le temps long contrairement à l’aller ! L’arrivée à Florès restera un excellent moment grâce à l’équipage d’Abalone qui nous a accueilli et à l’ambiance que dégage cette île ! Nous étions arrivés sur une île de pirate, dans un décor sublime ! Cette transatlantique retour nous a encore fait grandir et a amélioré nos connaissances de la navigation et de nous-même !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s