Des Turks & Caicos aux Bermudes

Nous nous arrêtons sur l’île de providence aux Turcs and Caicos et nous mouillons dans la baie de Malcolm Beach ou nous ne sommes que deux bateaux ! Mis à part un hôtel de luxe il n’y a rien autour. Seul l’Océan à perte de vue ! Nous restons plusieurs jours au mouillage dans des fonds de 4 mètres et une eau cristalline ; les fonds sous-marins sont magnifiques ! Au programme, baignade et farniente et à la clé notre première langouste (pêchée tant bien que mal)!

Ensuite, nous rejoignons la marina de Turtle Cove afin de préparer le bateau pour la transat retour et découvrir cette île côté terre ! L’entrée dans le port nécessite un pilote car les passes sont très étroites et remplies de patates de corail. Notre sondeur nous indique par moment 20 cm sous la quille.

Un vent soutenu et de la pluie, nous permettent juste de faire des balades à vélo dans la ville de Georges Town qui n’est ni plus ni moins qu’une petite zone industrielle. L’île est assez urbanisée ; nous nous croyons dans un téléfilm américain avec ses grosses villas en bord de plage ! Bien que les plages soient magnifiques ; nous n’avons rien trouvé d’attrayant sur l’île et la nourriture est chère (tout est importé).

Appareillage le 2 mai vers les Bermudes ; les vents soutenus du départ nous font espérer une arrivée d’ici 6 à 7 jours ! Mais tout ne se passera pas comme prévu ! Le vent nous quitte au bout de deux jours puis revient doucement mais de face. Les quelques heures au moteur sont laborieuses avec la sargasse qui se coince constamment dans l’hélice faisant chuter notre vitesse par deux et nous obligeant à faire des marches arrière régulières. Enfin c’est le froid qui nous surprendra les derniers jours ! fini les maillots de bain et à nous les vestes de quart !

Finalement, nous arrivons à Saint Georges à minuit, après avoir contacté les « coasts guard » et dû répondre à un tas de questions, en anglais bien sûr ! Nous faisons nos formalités d’entrée et à une heure du matin nous voilà en train d’essayer de trouver une place au mouillage dans la baie dans le froid et l’humidité ! Depuis ce jour, la couette est de retour, les nuits sont fraîches.

La surprise au petit matin de découvrir cette île avec son eau turquoise et la chaleur revenue. A terre, la propreté de la ville contraste avec les Antilles ! Pubs, restos, boutiques de souvenirs, bâtiments historiques, tout est magnifiquement entretenu. On s’y sent bien ; L’île est un véritable gruyère rempli de lagons et de petits îlots, parfois privés, arborant de belles propriétés. Le niveau de vie est très élevé (on le voit au resto, au supermarché…la bière pression est à 10€) et assez touristique, les gens sont accueillants et les plages sont magnifiques. Nous y retrouvons une partie de nos bateaux copains afin de repartir ensemble.

1700nq nous séparent des Açores ; nous partons le 15 mai, même jour choisi par « les ARCS » pour traverser. Après une baignade pour nettoyer la coque, nous nous retrouvons une bonne cinquantaine de bateaux à quitter les Bermudes ; Le soleil en prime !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s