Jamaïque – One love

Nous arrivons dans la marina de Port Antonio accompagnés de notre bateau copain « Pousse Rapière » rencontré à Santiago de Cuba avec qui nous découvrirons une partie de la côte Est de la Jamaïque. Nous passerons pratiquement 15 jours sur cette île. Au programme, découverte de la culture jamaïcaine, cascades et randonnées dans les fameuses « Blue Mountain » réputées pour son café !

La ville de Port Antonio est en pleine agitation, klaxons et musique à gogo, à quelques jours des élections législatives ! Les cortèges de véhicules du parti des « vert » ou des « orange » sont véritablement amusants avec l’impression d’assister à des convois de supporter surexcités plus qu’à des sympathisants politiques !

Nous partons à la découverte de la région et sommes surpris par la beauté de ses paysages et de sa végétation si luxuriante ; nous n’avions jamais vu autant de variétés d’arbres fruitiers en plus du café. (Ils cultivent même des fraises, rouge comme la gariguette, mais nous n’en verront que la couleur : elles sont réservées pour les hôtels) !  Les cascades y sont également magnifiques : Une journée aux « Reach Falls » avec ses cavités sous-marines, puis le lendemain pique-nique au pied d’une autre bien moins touristique découverte par hasard en voiture.

Direction le Sud-Est avec un mouillage à port Morant où l’on espérait voir quelques alligators mais en vain. Nous visitons Morant bay un village voisin, où la plage qui pourrait être magnifique est souillée de déchets. On a pu y apercevoir des cochons manger du plastique et divers détritus. Nous continuons notre navigation pour rallier Kingston la capitale ! L’arrivée dans la baie est sympa et nous slalomons sous voile entre les navires de commerce. Au mouillage nous bénéficions quand même de la piscine du yacht club (l’eau de de la baie de Kingston est très polluée ; on a pu observer après de fortes pluies des amas de de déchets en tout genre !). Nous n’avons pas trop aimé Kingston car très bruyante, et pour nous trop peuplée. C’est pourtant ici que nous aurions pu visiter le musée de Bob Marley mais les 50$ l’entrée/pers nous ont refroidi. Peut-être n’y avons-nous pas passé suffisamment de temps pour en découvrir ses charmes cachés ?

Voilà le peu que nous ayons visité en Jamaïque est beau et authentique. S’y promener et plaisant, les gens souriants et l’odeur de « ganja » enivrante. Il n’y a pas un moment où l’on s’est senti en insécurité ; (certains quartiers de Kingston sont à éviter et la présence des militaires témoignent quand même quelque chose). Nous avons eu un coup de cœur pour Port Antonio, son marché, ses petits lolos ainsi que le fameux « Jerk Festival » de chez Peggy (poulet à la sauce épicé avec des beignets fris de mélange de farine de blé et maïs) !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s