Le moteur!

Ce moteur est en quelque sorte le fil rouge de mes travaux depuis près de 2 ans. Malheureux fil rouge puisqu’il continue encore à l’heure de ces écrits.

Suite à mon problème de chauffe lors du retour de Corse et aussi suite à des démarrages difficiles j’ai décidé de faire intervenir un mécanicien. La vidange, le changement de la turbine et le nettoyage de l’échangeur d’eau de mer ont probablement réglé le problème de surchauffe mais pas celui de démarrage difficile ni de fumée qui me semble relativement noire dès les 2300 tr/min. J’ai donc commencé à m’intéresser sérieusement à la mécanique pour diminuer les notes de frais qui je le présentais élevé !

Le contexte est le suivant : moteur Yanmar 3GM30F 700 heures de fonctionnement (ce dont je doute légèrement…) et niveau en mécanique proche du zéro. Il a donc fallu commencer par lire la documentation technique et les livres traitant la mécanique marine. Internet est également une bonne source d’informations. Après avoir décortiqué et « compris » la partie théorique, place à la pratique !

J’ai donc commencé par rechercher une éventuelle entrée d’air dans le circuit basse pression de gazole (source de mauvais démarrage). Cela m’a permis de me rendre compte que la pompe d’alimentation de gazole était défectueuse. J’en ai profité également pour changer le préfiltre à gazole : pas d’amélioration. En parallèle j’ai remis la partie électrique en conformité : reprise intégrale du faisceau, révision de l’alternateur et remise en conformité (un pont de diode était shunté pour augmenter la tension afin de contrer la chute induite par le séparateur à diode), changement du séparateur à diode par un coupleur Cyrix, changement du démarreur fatigué, changement de la batterie moteur : pas d’amélioration.

Bon et bien continuons dans « Ma logique » de dépannage : révision de la pompe à injection et du tarage des injecteurs : pas d’améliorations. Les cylindres sont maintenant soupçonnés… Du coup après l’achat d’un compréssiomètre diesel non adapté c’est finalement un gentil mécanicien et concurrent de régate qui m’a prêté le sien. Résultat : la compression des 3 cylindres est bonne !

Suite à une panne sèche lors d’un retour de Porquerolles le 1er janvier 2017 j’ai pu m’apercevoir que le réservoir était « cracra », opération nettoyage du réservoir !

Bon j’ai toujours les fumées ; alors vu que j’ai tout fait légèrement dans le désordre je continue à rechercher la source de mes ennuis. Les actions à venir sont : vérification du coude d’échappement, vérification du tarage des injecteurs (on ne sait jamais…), et après on verra !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s